La protection passive incendie

On distingue deux types de protection incendie : la protection active et la protection passive. Alors que la protection active est principalement curative et vise à secourir les personnes en cas d’incendie ; la protection passive incendie est essentiellement préventive et permet de faciliter l’évacuation des personnes en cas d’incendie.

LE FEU, QU’EST-CE QUE C’EST ?

De manière générale, le feu se traduit par la manifestation d’une combustion rapide et persistante accompagnée d’émission de lumière et d’énergie thermique, qui représente un grand danger dès lors qu’on en perd le contrôle. En cas d’incendie, 3 critères doivent donc être respectés :

  • Empêcher l’extension du feu aux espaces et aux étages environnants.
  • Préserver les routes d’évacuation et sorties de secours.
  • Préserver la sécurité des installations électriques.

Les systèmes de protection contre l’incendie doivent dans ce cas remplir toutes ces fonctions.

POURQUOI PARLE-T-ON DE PROTECTION PASSIVE INCENDIE ?

On distingue deux types de protection incendie : la protection active et la protection passive. Alors que la protection active est principalement curative et vise à secourir les personnes en cas d’incendie ; la protection passive incendie est essentiellement préventive et permet de faciliter l’évacuation des personnes en cas d’incendie.

La protection passive incendie représente l’ensemble des mesures constructives, qui permettent à un ouvrage de maintenir sa stabilité mécanique et limitent la propagation du feu d’un incendie pendant un temps donné. Cette durée est fixée par la réglementation en place selon le type d’établissement recevant du public (ERP). Elle permet alors, grâce à des solutions dans la construction, de :

  • Stopper la progression des fumées ;
  • Éviter la propagation des flammes ;
  • Maintenir la stabilité au feu des éléments de structure le plus longtemps possible malgré l’action d’un incendie ;
  • Contenir les effets thermiques le plus longtemps possible à la zone sinistrée.

Caractéristiques de la protection passive incendie

Dès le début d’un incendie, la protection passive fonctionne sans aucune intervention humaine ni aucun apport extérieur d’énergie. Elle regroupe l’utilisation des gaines de désenfumage et de ventilation, encoffrements de chemins de câbles, compartimentages, joints coupe-feu ou encore calfeutrements.

La protection passive contre l’incendie se retrouve principalement dans les secteurs de la construction (Habitations Collectives, Etablissements Recevant du Public, etc.), les transports maritimes, ferroviaires, aériens et routiers, l’industrie (emballages, confinements, etc.) et l’aménagement (mobilier, décor de spectacles, salons, etc.)

 

QU’EST CE QU’UN RÉSEAU DE VENTILATION ET DE DESENFUMAGE ?

La réalisation d’un réseau de ventilation ou de désenfumage consiste en un balayage de l’espace à désenfumer par un flux d’air. Cela signifie une évacuation des fumées d’un côté (conduit de désenfumage ou ventilation haute) et une amenée d’air frais de l’autre (conduit de ventilation ou ventilation basse).

Deux cas sont possibles :

  • Protéger le volume intérieur du conduit d’un feu, expression usuelle « feu extérieur » grâce aux conduits de ventilation ;
  • Protéger tout au long du cheminement d’un feu dit intérieur, les locaux traversés, grâce aux conduits de désenfumage.

COMMENT POUVONS-NOUS VOUS AIDER ?

Spécialiste depuis près de 40 ans dans la Protection Passive contre l’incendie, Geostaff et ses équipes sont prêts à vous aider dans votre projet grâce à une gamme complète de produits et solutions pour la protection passive incendie.

Parmi nos produits, une large gamme de plaques et accessoires coupe-feu pour la réalisation de conduits de ventilation et de désenfumage, l’encoffrements de gaines techniques et la protection des renforts en carbone installés sous des dalles et des poutres en béton.

La gamme GEOTEC® : pour des solutions coupe-feu 1 h et 2 heures, grâce à une gamme de plaques dont l’assemblage est réalisé simplement à l’aide de colle et de vis à bois.

La gamme GEOFLAM® : pour des installations coupe-feu 2 h et 3 heures, grâce à une gamme de plaques dont l’assemblage se prévois essentiellement par polochonnage.

Nos solutions et produits coupe-feu font l’objet de procès-verbaux, d’essais de résistance au feu et de rapports de classement. Les gammes de produits exclusifs que nous mettons en œuvre GEOTEC® et GEOFLAM® sont officiellement agrées par des laboratoires d’essais nationaux et européen tels que les laboratoires EFECTIS.

Normes d’essais de résistance au feu

EN 1366-1 : Essais de résistance au feu des installations techniques – Partie 1 : Conduits
Pour obtenir un procès-verbal de ventilation, il est nécessaire de réaliser des essais selon EN 1366-1 (conduits de type A et B, horizontaux et/ou verticaux, définis dans la norme).

EN 1366-8 : Essais de résistance au feu des installations de service – Partie 8 : Conduits d’extraction de fumées
Pour obtenir un procès-verbal de désenfumage, il est nécessaire de réaliser des essais selon EN 1366-1 et 8 (conduits de type A, B et C, horizontaux et/ou verticaux, définis dans la norme).

EN 1366-5 : Essais de résistance au feu des installations de service – Partie 5 : Gaines pour installation technique

Normes de classement de résistance au feu

EN 13501-2 : Classement au feu des produits et éléments de construction – Partie 2 : Classement à partir des données d’essais de résistance au feu à l’exclusion des produits utilisés dans les systèmes de ventilation.

EN 13501-3 : Classement au feu des produits et éléments de construction – Partie 3 : Classement utilisant des données d’essais de résistance au feu de produits et éléments utilisés dans des installations d’entretien : conduits et clapets résistants au feu.

EN 13501-4 : Classement au feu des produits et éléments de construction – Partie 4 : Classement à partir des données d’essais de résistance au feu des composants de dispositifs de contrôle de fumée.